Traduction : Des nouvelles sur le craft

Aujourd'hui, nous nous intéressons au système de craft et à son évolution.

Pourquoi avoir remanier le système d'artisanat ?


Dans notre approche originelle de l'artisanat, notre principe directeur était de garder le jeu axé sur les compétences des joueurs et de leurs personnages. C'est ce qui nous a conduits vers l'approche du "mini-jeu". C'était un bon design, il a accomplit exactement ce que nous avions prévu, cependant, il a mis en évidence un élément important que nous n'avions pas abordé: Les mini-jeux ne ressemblent pas à des éléments de l’univers de Chronicles of Elyria.


I)Le cadre de l'artisanat :


Comme auparavant, vous pourrez toujours signer un contrat d'apprentissage avec un maitre artisan ce qui facilitera grandement votre départ dans votre vie d’artisan par rapport à un autodidacte sans accès direct aux outils et ressources dont vous avez vraiment besoin pour vos activités. Ainsi, au fur et à mesure que votre réputation s'étendra et que votre talent se développera, vous trouverez des PNJ prêts à vous prêter de l'argent pour installer votre commerce dans leur région. Vous pourrez également rejoindre une école liée à votre corporation et apprendre directement des enseignants.


Nous avons également gardé l'idée des défis de compétences - en particulier ceux nécessitant un aspect de compétence du joueur pour assurer le succès - mais nous avons longuement étudié la question, et nous avons fait quelques changements sur ce point que je vais expliquer dans un instant. Dans l'ensemble cependant, l'artisanat consiste toujours à mélanger la compétence du joueur et la compétence du personnage et nécessite les deux pour accomplir le travail.


Vous avez peut-être l'impression que, à part les choses que je viens de mentionner, l'artisanat est complètement différent maintenant, et il y a une certaine vérité à cela. Cependant, malgré tous ces propos, nous avons gardé les mêmes idéaux et les mêmes règles. L'artisanat, du début à la fin, suit toujours la même idée :

  • Utiliser les compétences pour acquérir des matières premières et apprendre des techniques

  • Utiliser les compétences et un atelier pour transformer les matières premières en composants d'artisanat

  • Utiliser des ateliers d'artisanat, des techniques et des compétences pour transformer des composants d'artisanat en d'autres composants

  • Utiliser des ateliers d'artisanat, des techniques et des compétences pour assembler des produits finis à partir de composants d'artisanat

 


II)Qu'est-ce qui a changé ?


Ce qui a changé, c'est ce qu'un joueur fait à chaque étape. Autant que possible, chaque étape imite l'expérience réelle. Bien sûr, vous n'allez pas voir une reproduction à 100%. Ce n'est pas "Mining Simulator 2018". J'ai une règle quand il s'agit de simuler des événements du monde réel dans le jeu: Vérisimilitude > Véracité

Ce qui veut dire: «Il vaut mieux avoir une impression de réel que de faire réel.» Dans la mesure du possible, nous avons fait ce que nous pouvions pour rationaliser et «abstraire» les processus réels que nous imitons, mais nous avons fait très attention à préserver le "sentiment" d'accomplir les actes en question. Le forgeage, par exemple, implique beaucoup de chauffe et de martelage. L'exploitation minière implique beaucoup de roches frappées et broyées. Mais nous n’avons pas poussé le vice à tel point que vous ayez besoin de l'expérience d’un véritable forgeron pour faire une lame ou d’un diplôme en géologie pour extraire du minerai de fer d'une montagne. Cela ne fera pas de mal  d’avoir des connaissances dans ces domaines cependant; Dans certains cas, cela pourrait même vous aider à décider quoi faire ou quels outils vous pourriez avoir besoin pour un travail.

Alors, comment ça marche?

 

 

III)L'expérience d'artisan :


Dans un certain sens, la nouvelle expérience d'artisanat est très similaire à notre vision d'origine. Dans les deux systèmes, nous commençons par la récolte des matières premières; que ce soit sous la forme de minerai ou la cueillette. Cependant, même lors de cette première étape, les changements deviennent apparents. Il n'y a pas de mini-jeu pour l'exploitation minière. Au lieu de cela, vous interagissez avec la paroi rocheuse contenant la veine de minerai avec votre fidèle pioche et parvenez à casser la roche pour extraire ce minerai hors de la roche. Cueillir des herbes implique d'interagir avec la plante, saisir l'herbe aux endroits appropriés et couper ou tirer pour la récolter.


Dans chaque cas, un aspect de la compétence du joueur est impliqué. Maintenant, je ne veux pas donner un aspect "arcade" aux mots "compétence de joueur" - je veux dire que, en tant que joueur, ce sera à vous d'apprendre des choses comme où frapper une veine dans la roche pour libérer le plus de minerai, ou comment mieux récolter les feuilles comestibles d'une plante hautement toxique sans être empoisonné. Le jeu peut analyser cette information, mais lorsque vous contrôlez votre personnage, c'est votre compétence qui détermine ses actions. Nous, en substance, traitons votre propre intuition et la connaissance du joueur comme la compétence de joueur impliquée ici.


Une fois que vous avez des matières premières, vous ne pouvez pas simplement les déposer dans des emplacements spéciaux et cliquez sur "craft" pour fabriquer quelque chose. Ces ressources doivent être traitées pour être utiles. Les matières premières sont transformées en composants d'artisanat. Le minerai de fer peut être transformé en lingot de fer ou d'acier pour être utilisé dans une forge et ces feuilles peuvent être séchées ou pressées pour devenir des composants alchimiques ou des ingrédients de cuisine. Cependant, cela nécessite une certaine quantité de connaissances sous la forme de techniques.



IV)La technique :


Quel que soit votre objectif d'artisanat, votre métier nécessitera l'utilisation d'une ou de plusieurs techniques d'artisanat différentes pour accomplir tout sauf les tâches le plus basique. Les techniques sont des processus appris ou tuyaux du métier.


Par exemple, pour un forgeron, quand vient le temps de donner de la dureté à une lame, vous trempez un morceau de métal chauffé pour refroidir et dessiner la structure interne du métal, ce qui le rend plus dur, mais potentiellement plus fragile. Selon ce que vous faites en tant que forgeron, cette fragilité potentielle peut ou peut ne pas importer. Mais en supposant que oui, que faites-vous pour essayer de l'atténuer? Pour garder votre lame, par exemple, suffisamment dure et flexible pour bloquer une frappe sans se briser? Eh bien, vous avez pas mal d'options, et chaque option est un exemple de technique.


Un exemple simple d'une technique pourrait être de "tremper les bords" de la lame quand vient le temps de tremper la lame et de bloquer sa dureté, de sorte que vous ne durcissez que le tranchant de la lame, laissant son dos souple et flexible. Pour ce faire, vous utilisez un bac de trempe plutôt que le tonneau plus typique que vous verriez pour des choses comme des épées. Vous prendriez votre lame chauffée et vous mettez seulement le bord dans l’eau. Si vous étiez un peu plus sophistiqué - si vous connaissiez une technique différente - vous pourriez plutôt appliquer de l'argile à l'arrière de la lame en chauffant l'arme pour la tremper afin qu'elle ne chauffe pas au même rythme que le bord. Dans les deux cas, que vous sculptez la lame ou que vous la trempez juste au bord, vous obtiendrez une lame plus douce que le tranchant, ce qui rendra la lame plus résistante et moins susceptible de casser ou de se briser. Cependant, chacune des méthodes a ses propres risques et confère des propriétés différentes à une lame trempée.


Les techniques sont à la fois la façon dont un artisan peaufine sa connaissance d'un métier et la façon dont vous pouvez donner votre propre style à votre travail en tant qu'artisan. De nombreuses techniques sont interchangeables dans les recettes d'artisanat, vous permettant de substituer une technique à une autre et de toujours produire l'objet en question. Il se peut que vous soyez le maître de “la trempe de bord” et que vous n'ayez jamais pris la peine d'apprendre la technique de l'application de l'argile sur votre lame. Il se peut que vous connaissiez les deux techniques mais que vous préfériez l'une à l'autre pour les propriétés qu'il transmet au travail fini. Pourquoi vous utilisez une technique plutôt qu'une autre est de votre ressort.


Comme je l'ai laissé entendre dans le paragraphe précédent, les techniques ne sont pas seulement des processus que vous pouvez appliquer dans votre expérience d'artisanat, ce sont des connaissances qui doivent être apprises. Donc, d'une certaine manière, les techniques agissent également comme des paliers de progression. Il se peut qu'un produit nécessite une technique spécifique. Par exemple, pour fabriquer la plupart des lopins à la manière d'un forgeron, vous devez savoir comment forger une soudure. Cependant, il se peut également qu'une technique ne soit pas requise pour un produit spécifique, mais qu'elle soit nécessaire pour conférer une propriété à un travail fini. Un forgeron pourrait ajouter une gouttière à la lame pour ajouter la propriété "allégée" à l'arme, réduisant son poids global, par exemple.

 

Dans une petite mesure, ces propriétés remplacent les bonus de stat qui vous sont donnés par les l’équipement  dans les MMO traditionnels. Les propriétés peuvent changer la façon dont une arme ou une armure se comporte au combat, ou modifier l'effet de la nourriture ou des potions et autres boissons. Les techniques peuvent être échangées lorsqu'elles produisent le même résultat. Ainsi, par exemple, vous pourriez connaître plusieurs techniques pour fondre le minerai de fer en diverses qualités de fer, comme pour la fabrication de l'acier. Les techniques que vous utiliserez lorsque vous remplirez une recette modifieront également les propriétés qui sont communiquées à l'élément résultant. Un artisan intelligent voudra apprendre autant de techniques que possible, cela lui permettra de créer des objets uniques et propres à ses connaissances. Un forgeron pourrait utiliser un ensemble particulier de techniques pour créer des “armes signature”, un boulanger peut connaître la façon de faire des biscuits aux pépites de chocolat aux saveurs uniques. Leur secret dépend autant des techniques qu'ils utilisent que des ingrédients.



V)L'Artisanat en temps réel :


Quand nous nous sommes arrêtés pour discuter des techniques, nous tenions du minerai de fer entre nos mains. Alors, reprenons de là: Nous devons transformer ce minerai en fer que nous pouvons utiliser pour forger. Une façon d'y parvenir est de chauffer le minerai dans la forge jusqu'à ce qu'il devienne malléable, puis de l'amener à l'enclume et de le marteler pour chasser les impuretés («le cinglage»). Historiquement, on utilisait un four spécial appelé bas fourneau pour cela, mais nous avons retiré certains de ces détails pour faciliter les choses sans sacrifier la sensation générale de la méthode impliquée.


Donc, nous avons notre minerai en main, nous nous dirigeons vers notre forge et nous réalisons que la forge n'est pas allumée... Pas de problème, nous réprimanderons l'apprenti plus tard !


Nous allons simplement mettre le minerai à terre, prendre du charbon de notre réserve et le transporter jusqu'à la forge et l’y déposer. Une fois que nous avons du charbon dans la forge, nous pouvons allumer le charbon à l'aide d'un amadou et de silex, conservés près de la forge, et travailler le soufflet pour obtenir suffisamment d'air pour démarrer la combustion du charbon.


Si notre apprenti avait été au courant des choses, la forge aurait été chaude et prête pour nous mais, comme d'habitude, il est introuvable... Donc, nous allons devoir faire ça en solo!


La forge est chaude maintenant, alors nous lâchons le bras du soufflet, ramassons notre minerai, et retournons à la forge et mettons le minerai sur l'étagère à côté de la forge pour créer un tas de roches chargées de minerai. Si nous avions les connaissances et les outils à portée de main, nous pourrions broyer le roc et séparer la pierre plus claire, mais c'est une technique avancée et nous n'avons aucune recette associée mémorisée ou dans notre journal, donc nous ne pouvons pas vraiment suivre cette voie. Au lieu de cela, nous utiliserons la méthode du cinglage, qui est juste une façon de dire que nous allons chauffer la roche et en éliminer les impuretés jusqu'à ce qu'il ne reste plus que du fer. Pour ce faire, nous ouvrirons notre journal et trouverons la recette d'affinage du cinglage, puis interagirons avec notre forge avec la recette ouverte pour que le jeu sache que c'est ce que nous faisons.



Après cela, tout ce qui reste à faire est d'effectuer physiquement chaque étape de la recette. Donc, nous commençons par prendre la plus grosse pierre de la pile et nous l’ajoutons au lit de braises en utilisant une paire de pinces que nous gardons près de la forge à cet effet.


Lorsque vous ajoutez un objet à la forge pendant que les charbons est incandescent, vous placez l'objet dans l'une des zones de chauffage de la forge, bien que vous ne les voyiez pas comme un élément de votre interface ou quoi que ce soit. Les charbons dans la forge vous diront quels sont les plus chauds par leur couleur, la façon dont l'air scintille au-dessus d'eux, le son de leur combustion et toute flamme visible qu'ils émettent. Dans ce cas-là, cette technique basique que nous utilisons n'a pas beaucoup d'importance, mais quand vous chauffez votre acier, il est possible de rendre l'acier impossible a trempé et sans valeur aucune si vous n’y faites pas attention. Ces zones de chauffe nous aident à calculer et à simuler de tels risques.


Mais pour l'instant, ce que nous cherchons, c'est que le minerai passe à un état semi liquide et malléable, afin que nous puissions commencer à marteler le minerai sur l'enclume voisine. Ainsi, en consultant ce que nous avons appris à propos de notre technique via la recette et en constatant que le minerai commence à changer de forme et au son qu'il produit à chaque coup de marteau, nous saurions que ces indices signifient que le minerai est prêt pour la prochaine étape.


En utilisant les pinces, nous pouvons ramasser la roche malléable et chaude dans les charbons, la dégager de la forge, et passer à l'enclume. En ramassant un marteau dans l'autre main sur le chemin, on clique sur l'enclume soit avec la pince soit avec le marteau et la caméra est positionnée sur l'enclume pour nous montrer l'enclume et nos outils. Si nous bougeons la souris, nous positionnons le marteau sur l'enclume, si nous cliquons sur le bouton d'outil, nous frappons avec le marteau, chassant de la scorie. A chaque coup, nous faisons un peu plus, l'objet se transformant lentement en une petite pépite de fer forgé. Cependant, tout cela prend du temps, et au moment où l’amas de roche quitte la forge, il commence à se refroidir, nous avons donc un temps limité pour le frapper au marteau jusqu'à ce que nous ayons besoin de le chauffer à nouveau. Frapper le rocher alors qu'il fait trop froid et il pourrait se fissurer et s'écrouler, nous laissant avec des roches trop petites pour que cette technique fonctionne à nouveau.


Nous pouvons le faire avec chacune des roches de notre forge, nous laissant avec un tas de pépites en fer forgé que nous pouvons ensuite rassembler en une barre de fer en les soudant les une au autres, ou nous pourrions les mettre dans un creuset pour les couler dans un moule afin d’en faire un lingot. Cela dépend vraiment des techniques et des recettes que notre personnage connaît. Une fois que nous avons une barre de fer, nous pouvons également la transformer en acier en utilisant plusieurs techniques différentes. La plus courante consiste à prendre du fer et de la fonte (fer à haute teneur en carbone) et à les mélanger lentement dans un creuset afin que le fer absorbe le carbone provenant de la fonte et se transforme en acier.


Il s'agit essentiellement de bien mélanger et de laisser fondre le métal dans le creuset à ce stade. Cependant, avec littéralement chaque processus d'artisanat, il y a une chance que quelque chose puisse aller mal. Nous appelons cela "défis d'artisanat" et ils sont plus susceptibles de se produire lorsque la recette que vous tentez est difficile pour votre personnage, en fonction du niveau de compétence de votre personnage. Plus la recette est difficile - plus l'écart entre le niveau de compétence de votre personnage et la difficulté de la recette est grand, plus vous avez de chances de voir apparaître des défis d'artisanat, mais ne vous inquiétez pas: un défi d'artisanat est quelque chose que vous pouvez habituellement résoudre avec les compétences du joueur. Par exemple, lorsque nous plaçons notre creuset dans la forge, les cendres peuvent venir recouvrir le charbon encore incandescent et menacé d’abaisser la température du foyer. Si nous ne faisons rien, le creuset ne sera pas assez chaud pour fondre les deux métaux à l'intérieur mais, si le joueur qui remarque cela, tout ce qu’il doit faire est de ratisser les charbons et de laisser passer l'air à travers les charbons.



Une fois que nous aurons notre creuset d'acier fondu, nous voudrons en faire un lingot, donc nous verserons l'acier fondu dans un moule et le laisserons refroidir suffisamment pour se solidifier. À ce stade, nous pouvons le sortir de son moule, l'insérer dans une paire de pinces et reprendre le travail.


Maintenant, comme la plupart des objets fabriqués, les épées sont composées de plusieurs parties. Elles sont faites d'une lame, d'un pommeau, d'une garde et d'une fusée (poignée). Nous fabriquons une épée longue Neran classique, qui est a une lame épaisse à double tranchant avec une gouttière, une simple garde en métal, une poignée enveloppée d’un fil et un pommeau en métal. En se promenant autour de notre forge, nous réalisons que nous avons déjà une garde en acier, un pommeau en laiton et un fil d'argent, donc tout ce qu’il nous reste à faire est une lame.


Pour ce faire, nous trouvons la recette de la lame à double tranchant dans notre journal, nous l’ouvrons, et passons à la forge. Nous devons attendre que la barre d'acier que nous chauffons soit chauffée à blanc, alors nous la ramassons avec la pince et nous la déplaçons vers ce que nous ressentons comme la partie la plus chaude du feu, tout en regardant sa couleur et en écoutant les sons venant de la forge. Quand le métal est assez chaud, la couleur devient jaune-blanc et le ton du feu change dans la forge, de sorte que, si nous faisons attention en tant que joueurs, nous aurons les indices que nous devons connaître. Le métal est prêt sans aucun élément HUD de l'interface utilisateur ou des barres de progression remplissant notre écran. Savoir quand le moment est opportun fait  partie des compétences du joueur.


Chaque forge va chauffer un peu différemment, donc vous ne pouvez pas simplement utiliser le temps dans le feu comme une mesure exacte du moment où le métal sera prêt. De même, la recette pour une lame longue dit de "chauffer la barre jusqu'à ce qu'elle soit jaune-blanche" sans référence à une mesure exacte pour vous dire quand ce temps est. Vous devez vous faire une idée du métal et l'utiliser comme juge pour le meilleur moment pour tirer le métal de la forge et l'amener à l'enclume. Cela est également vrai pour presque tous les métiers d'artisanat du jeu. Dans l’alchimie, vous ne verrez jamais de recettes qui vous disant de «chauffer les ingrédients à 220 degrés pendant 10 minutes» mais plutôt des recettes qui vous diront «au-dessus d’une flamme chaude, chauffer les ingrédients jusqu'à ce qu'ils noircissent et que le feu crépite plus aigus, mais ne laissez pas le feu se taire car les ingrédients seront gâchés. "



Maintenant, il y a une sorte d'élément de jeu à cette idée d'avoir peu ou pas d'interface utilisateur pour votre travail d'artisanat. Chacun des ateliers d'artisanat et des techniques que vous utilisez ont des spécificités comme la couleur du métal lorsqu'il est chauffé ou le son qu'il fait dans le feu. Dans la vraie vie, il n'y a généralement qu'un seul indicateur, et les vrais artisans se basent sur leurs propres indicateurs quand le moment est venu de faire quelque chose. Cependant, dans un jeu, vos sens sont limités, et même en tant que joueur vous pouvez avoir des défis qui rendent difficile la lecture de ces signaux. Pour cette raison, il y a presque toujours deux indicateurs pour un timing parfait quand vous effectuez chaque technique, l'un est visuel, l'autre auditif.


Une fois que nous sommes prêts, nous reprenons les pinces et ramassons les lopins, délaissant la forge pour amener le lopin à l'enclume. Lorsque nous passons à l'enclume, la caméra suit le mouvement pour se focaliser sur l’enclume. Si nous maintenons le bouton de la main tenant nos pinces, nous pouvons positionner le lopin sur l'enclume pendant que nous bougeons la souris. Relâcher le bouton va "verrouiller" l’objet. Maintenant, nous avons besoin d'un marteau, alors nous tirons un marteau de notre inventaire dans notre autre main, ce qui le rend visible dans la vue de l'enclume. Comme les pinces, nous pouvons positionner le marteau en déplaçant la souris, mais avec le marteau dans la main, nous n'avons pas besoin de maintenir le bouton d'utilisation de cette main pour le faire. Au lieu de cela, nous utilisons le bouton de cette main pour frapper où le marteau est positionné.


La zone où nous martelons le lopin est importante. Nous essayons de dessiner la forme de l’épée longue et, chaque fois que nous frappons le lopin pendant qu'il est chaud, nous déplaçons le métal au point d'impact. Dans quelle mesure le métal se propage dépend du marteau, de la force de votre personnage et de la température du métal. Lorsque vous frappez avec le marteau, le jeu analyse le point d'impact et détermine si la frappe a été utile ou non. Si le coup a été utile, le métal se déplace légèrement plus dans la direction de la forme appropriée. Si la frappe n'était pas utile, le métal se rapprocherait d'un morceau de rebut inutile. Donc, savoir où frapper est important. Et bien sûr, le métal se refroidit à chaque fois qu'il sort du feu de la forge, donc vous n'avez qu'un temps limité de forgeage avant de devoir le remettre le métal dans la forge pour le réchauffer.


Ce processus répétitif qui alterne chauffe dans la forge et forgeage sur l’enclume en partant d’un simple lopin se poursuit jusqu'à ce que la lame ait approximativement la forme souhaité ou qu’un problème ne survienne. Les défis d'enclume peuvent être aussi simples que de perdre votre emprise sur les pinces – l’envoi de métal chaud au sol de la forge – et peuvent causer de graves problèmes introduisant des défauts dans votre lame si le défi n’est pas résolu. Par exemple, si vous essayez de travailler le métal alors qu'il fait trop froid, vous risquez de craqueler le métal ou de retirer trop de carbone de la lame si vous la forgez trop longtemps, ce qui la rendra impossible à tremper et possiblement inutilisable.


Et le risque de rencontrer des problèmes augmente à mesure que des techniques plus avancées sont appliquées à l'arme. Une épée longue  Neran est une arme avec une gouttière, ce qui signifie que, en plus de forger la forme brut de la lame, nous devons travailler plus en profondeur sur la ligne centrale de la lame en utilisant des outils spécifiques. Pour ce faire, nous utilisons notre outil et l'attachons au trou de l'enclume (voir sur l’image). Ensuite, lorsque nous sortons notre lame de la forge, nous la plaçons dans le bloc de matriçage pour ensuite frapper ce bloc au marteau et ainsi déformer la lame de la façon désiré. Cependant, un certain nombre de défis d'artisanat pourraient découler de ce scénario en fonction des compétences de notre personnage. Nous pourrions rendre la gouttière trop ou pas assez profonde, ce qui confère des caractéristiques indésirables à la lame ou nous pourrions déformer accidentellement la lame et introduire une déformation qu’il nous faudra alors corriger. Nous pourrions même casser l'outil de matriçage lui-même, en fonction de son état. Mais, si nous réussissons, ce que nous avons est une lame prête pour une épée longue. Un morceau d'acier que nous pouvons ensuite tremper.


Pour tremper la lame, nous la ramenons dans un premier temps à la forge pour la chauffer. Si on veut pinailler à ce sujet, nous pourrions thermo cycler la lame, chauffer la lame et la laisser refroidir et répéter le processus plusieurs fois pour retirer les tensions de l'acier et le rendre moins susceptible de se déformer lorsqu'il refroidit. Mais une fois que nous sommes prêts à tremper, nous devons avoir une lame à bonne température sans la surchauffer ce qui causerait un déplacement de carbone hors de l’acier, celui-ci donnant à la lame sa résilience. Une fois que nous sommes satisfaits de la couleur de la lame à chaud, nous prenons la lame avec les pinces, la sortons de la forge, et approchons du tonneau de trempe. Un baril rempli d'une huile que nous avons acquise juste à cet effet. Comme nous interagissons avec la barrique, nous avons  une vue aérienne de la lame de notre épée et des pinces au-dessus. Nous pouvons positionner la lame avec la souris puis appuyer sur le bouton correspondant à la main tenant nos pinces pour immerger la lame dans l'huile, en maintenant le bouton enfoncé pendant la durée de l'immersion de la lame, relâcher le bouton quand il est temps de retirer la lame de l'huile.


Tout le temps que la lame est submergée, l'huile siffle et fume. Si nous avons de la chance, la lame sera silencieuse, mais nous pourrions entendre sifflement ou pire, un bruit ou une fissure, ce qui indiquerait que quelque chose s'est produit lors de la trempe qui affectera négativement la lame. Nous saurons quel est le problème que lorsque nous retirons la lame et l'examinons, mais le risque le plus courant à ce stade est une courbure de la lame, qui peut en théorie être corrigé à l'aide d'un la partie nommé bigorne ronde de l’enclume. Supposons que les choses se sont bien passées pour nous ici, et notre lame trempé émerge de l'huile en parfait état. Tout ce qui reste à faire est de nettoyer la lame et de rectifier les bords de chaque côté de la lame. Pour cela nous avons besoin de la meule.


Donc, nous prenons la lame dans une main et nous nous approchons de la meule, interagissant avec elle pour nous montrer la vue détaillée de celle-ci. Maintenant, nous pouvons positionner la lame avec la souris et cliquer sur le bouton de la main associée pour appuyer la lame contre la roue. La roue doit tourner, ce que nous pouvons faire en interagissant avec la pédale. Ici, les choses peuvent devenir un peu difficiles. Il est possible d’aiguiser une lame de façon irrégulière si nous ne faisons pas attention, ou de retirer trop de matières à la lame et ainsi fragiliser sa structure. De même, nous devons faire attention à la façon dont nous utilisons la roue et ne pas oublier de lubrifier la roue avec de l'eau ou de l'huile si nécessaire pour éviter qu'elle ne surchauffe ou happe la lame et la propulse littéralement à travers la forge.



Les dangers des défis d'artisanat mis à part, le processus de meulage de notre lame sont simples, nous plaquons la lame sur la roue en mouvement et apposons le métal contre elle. Cela retire de la matière à la lame et, si nous le faisons bien, donne un tranchant en même temps. Cette étape achevée, nous aurons fini de transformer le fer de base en une lame d'acier prête à être assemblée en une épée Neran.


L'assemblage et désassemblage peut être fait à peu près n'importe où. Pour assembler une épée, vous utilisez simplement votre compétence d'artisanat sur la lame, sélectionnez la recette que vous assemblez, puis sélectionnez chacun des composants utilisés dans l'assemblage final de votre inventaire, un par un, en commençant par le garde, puis la poignée et enfin le pommeau. La recette peut exiger que vous utilisiez des outils comme un marteau ou de la colle, mais de nombreuses armes sont ajustées à la pression et ne nécessitent que la force physique de votre personnage pour l'assemblage final. Et quand l'assemblage final est terminé, nous avons notre épée longue Neran, qui à toute une histoire. Inspecter l'arme révélera ses propriétés, nous permettant de voir exactement ce que nous avons façonné.


VI)En conclusion:


Comme vous pouvez le voir, l'artisanat n’est pas qu’attendre passivement le remplissage d'une barre. L'artisanat est un jeu en lui-même, vous permettant d’arriver à la maîtrise d’un véritable maître artisan sans pour autant en être un. Cela dit, tout est question d'expérience - chaque élément de cette expérience se résume encore à notre cadre de base:


-          Récolte des matières premières

-          Transformation des matérières premières en composants

-          Combinaison et/ou transformation des composants en d'autres composants complexes

-          Assemblage des composants en un produit final


Mais l'intégration de la compétence du joueur et de la compétence de personnage, sous la forme de défis d'artisanat, combine l’association des connaissances des joueurs et des personnages sous forme de techniques, de recettes et de repères en temps réel pour transformer ce cadre simple en immersion. Une expérience d'artisanat en temps réel qui élimine les pires éléments de l'artisanat que nous avons l'habitude de voir dans les MMO traditionnels.

 

Ce niveau de détail et d'attention est nécessaire pour créer le monde en constante évolution d'Elyria. Tous les objets - des denrées alimentaires aux engins de siège - peuvent être fabriqués dans CoE, mais le processus de récolte de matières premières et de leur transformation en ces objets est difficile et demande beaucoup de travail. Vous ne pouvez pas vraiment le faire seul sans y laisser une partie de votre âme. Au lieu de cela, il est plus facile de partager le travail: les mineurs creuse et fonde le minerai, le forgeron transforme les lingots d'acier en lames, et le forgeron ou le joaillier transforme le fil d'argent en une poignée ornée. Ensemble, ils peuvent produire des chefs-d'œuvre.


En Elyria, l'artisanat n'est pas une activité à prendre à la légère que vous pourrez maîtriser facilement durant votre aventure. La véritable maîtrise exigera des efforts et chacun des métiers est un maillon de la chaîne qui alimente le cœur de l'économie du jeu.


  • En chargement...

Que pensez-vous de Chronicles of Elyria ?

62 aiment, 20 pas.
Note moyenne : (85 évaluations | 0 critique)
6,3 / 10 - Prometteur